Décembre 2017 – Les nouvelles fonctionnalités sur les réseaux sociaux

Chaque mois, retrouvez un récap des nouvelles fonctionnalités disponibles sur les réseaux sociaux. A utiliser en mode perso ou en mode pro !

Les nouvelles fonctionnalités sur Facebook :

 

La fin de l’engagement bait sur Facebook ?

L’algorithme de Facebook évolue et prend pour cible les pratiques plus ou moins douteuses des personnes qui publient sur le réseau social. Il y a plusieurs mois c’était les articles à sensation (les fameux pièges à clics) qui incitaient à cliquer sur le lien pour découvrir une histoire sensationnelle qui au final ne l’était pas du tout ou pire encore n’avait rien à voir avec ce qui était annoncé sur le post Facebook et était donc trompeuse. Bon débarras.

En décembre 2017, Facebook a annoncé s’attaquer à une autre pratique qu’on appelle l’engagement bait, c’est à dire l’incitation à s’engager : une pratique qui permet aux pages de gonfler artificiellement leur engagement. La raison de Facebook est tout à fait louable : le réseau social souhaite donner moins de place sur son réseau à tous ces posts qui peuvent polluer votre fil d’actualité : « Tague un ami qui a du mal à se lever le matin », « Clique sur J’aime si toi aussi tu vas faire une raclette en Janvier ». En bref : des posts qui volent bas, très bas et sont souvent considérés comme du spam.

Mais on peut trouver également une raison financière à ce changement, car finalement, si les community managers utilisaient ces méthodes (souvent de la mauvaise façon mais parfois avec humour et pour de bonnes raisons), c’était bien pour éviter en partie de passer par la case Publicités Facebook à une époque où le reach organique continue de baisser drastiquement.

L’arrivée de ces nouvelles règles donne moins de liberté au community manager car si les posts de type « Vote pour dire si tu préfères le bleu ou le rouge » n’ont pas franchement d’intérêt, certaines incitations à l’engagement étaient plutôt amusantes et bien trouvées.

Comment Facebook va-t-il maintenant gérer ces publications : il va tout simplement moins les diffuser.
Et pour les pages qui utilisent systématiquement ce type de publications, c’est la page entière qui sera « rétrogradée » par l’algorithme.

Des questions se posent sur la façon dont Facebook va gérer ce changement d’algorithme : difficile de trouver par exemple des infos sur ce type de publications qui serait sponsorisé. Défavoriserait-il la page de la même façon qu’un post publié sans sponsoring ? On ne sait pas.

Conclusion : une modification d’algorithme qui va permettre de nettoyer les fils d’actualité (bonne nouvelle), qui va restreindre quelque peu l’inventivité et les interactions mais donnera sans doute aussi naissance à d’autres idées de publication.

 

Les nouvelles fonctionnalités sur Twitter :

 

1 L’arrivée du compteur de vidéos sur Twitter

C’est une petite nouveauté intéressante qui est arrivée chez Twitter en décembre : le réseau social affiche désormais le nombre de vues des vidéos.

On peut trouver cette nouveauté sur desktop mais aussi sur les applications Android et iOS.

Première utilité de cette fonctionnalité : voir le degré de viralité des vidéos.

Mais qu’est-ce qu’une vue pour Twitter ? Définition : quand au moins la moitié de la vidéo est visible à l’écran et que la vidéo est vue pendant au moins deux secondes. Pour comparer : Facebook et Instagram comptent une vue à partir d’un visionnage de trois secondes de la vidéo.

L’occasion de rappeler que ce type de données n’est pas la statistique la plus intéressante pour juger du succès ou non d’une vidéo. On pourra par exemple regarder le taux de complétion c’est à dire :

Durée de visionnage moyenne de la vidéo / Durée totale de la vidéo X 100

Un taux de complétion à 50% indique par exemple qu’en moyenne l’utilisateur a visionné la moitie de votre vidéo (donc une minute de vidéo si votre vidéo faisait deux minutes).

 

2 La fonctionnalité des threads sur Twitter

Mais déjà qu’est-ce qu’un thread ? C’est un tweet qu’on poste sur lequel on répond, on répond à la réponse, on répond à la réponse de la réponse, etc.

On l’utilise donc quand on veut faire passer un message de plus de 280 caractères.

Il existe maintenant une fonctionnalité pour ça : plus besoin donc de se répondre sans fin.

Où trouver cette fonctionnalité : dans l’onglet de composition du tweet sous la forme d’un + à la gauche du bouton « Tweeter ». Quand on atteint la limite des 280 caractères il suffit de cliquer sur le + et on a un nouveau tweet qui apparait sous le premier.

L’époque des 140 caractères est bel et et bien révolue : bonjour les 280 caractères le tweet et les threads !

 

Et belle année 2018 !

ariane
ariane@theseelab.com
No Comments

Post A Comment